Qui sommes-nous? - Faire un don - Nous joindre      
Accueil    Équipe  

Géographie et répartition du territoire

Il s’agit de la plus grande région du Nord-du-Québec. Elle couvre 55% du territoire de la province. Sa superficie correspond à plus de 839 000 km², dont 121 000 km² sont des lacs et des rivières.

Notre mission de liaison avec les communautés autochtones

Quel est le mandat ?

La mission de liaison a un rôle rassembleur entre les 3 communautés présentes sur le territoire du Nord-du-Québec. Nous voulons tisser des liens d’échanges entre les communautés jamésiennes, inuits et cries, à travers des activités communes et des ateliers de sensibilisation.

Communautés autochtones du Nord-du-Québec

Communautés cries Eeyou Istchee

Dans la région 10, il y a neuf Communautés cries qui sont passablement éloignées les unes des autres. En effet, cinq d'entre elles sont réparties le long du littoral de la Baie-James, il s'agit de Waskaganish, Eastmain Wemindji, Chisasibi et Whapmagoostui, cette dernière étant jumelée à la municipalité inuite de Kuujjuarapik, alors que les quatre autres Communautés cries de la baie James, soit Mistissini (anciennement Mistassini) et Nemiscau (anciennement Nemaska), Oujé-Bougoumou, Waswanipi, sont établies à divers endroits sur le territoire.

Communautés Inuits

La population inuite au Nunavik, qui a plus que triplée depuis 1951, compte aujourd'hui au-delà de 11 300 habitants, dont 34,8 % sont des jeunes de moins de quinze ans. Selon de récentes données en archéologie, l'occupation humaine du Nunavik remonte à certains endroits jusqu'à 3 800 ans. Dès la fin du 17ème siècle, les ancêtres des Inuits entrent en contact avec des pêcheurs et des explorateurs européens. C'est toutefois la traite des fourrures qui transforma le plus leur mode de vie et ce, à partir du 18ème siècle. Aujourd'hui, la principale langue d'usage demeure l'inuttitut.